Nous utilisons des cookies pour optimiser votre confort de navigation et afin d’améliorer nos services.
Dans notre notice de confidentialité, vous constaterez que vos données personnelles sont traitées de manière limitée et conformément au RGPD.

Le télétravail et les réunions virtuelles

Le Covid a fondamentalement changé notre façon de penser et de travailler. Avec l’obligation du télétravail. le manque de contacts sociaux se fait ressentir mais nous nous rendons compte également des avantages qu’il peut présenter :gain de temps grâce à la réduction des trajets domicile-travail, moins de stress et de fatigue, un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée et il est plus écologique !


Si nous travaillons à la maison un jour par semaine pendant un an, nous émettons une quantité de CO2e égale à 5,64 kg. Si l'on compare ce chiffre à la quantité de CO2e émise sur une période d'un an, pour un trajet en voiture de 30 km domicile-lieu de travail un jour par semaine, cela revient à 329 kg de CO2e.

Selon une étude de l’ADEME*, en travaillant à domicile un jour par semaine pendant 1 an, nous permettons une réduction de 271 kg de CO2e par personne!

Pour avoir une comparaison la plus complète possible, d'autres éléments qui ont un impact CO2e négatif doivent être pris en considération : les trajets inévitables qui se trouvent normalement sur le chemin du travail (courses, école). De "nouveaux trajets" viennent également s'ajouter avec de nouveaux hobbies, conséquence directe d’un équilibre renforcé entre vie professionnelle et vie privée. Par ailleurs, on remarque une augmentation de l'utilisation des visio-conférences et de la consommation d'énergie des ménages.

L’impact des précédents éléments est complètement contre-balancé par un point important : les entreprises auront besoin de moins d’espace, car les employés ne seront pas tous présents au bureau et elles pourront donc proposer des solutions de « bureau flexible ».

Le marché du travail ne sera plus jamais le même. La plupart des entreprises se préparent à un avenir dans lequel le télétravail deviendra "normal". Cela aura un effet positif pour l'entreprise, pour les employés, mais aussi pour l'environnement !

 

Le télétravail nous donne également une autre vision des voyages d'affaires.

Une conférence à l'étranger pour laquelle un vol d'une heure est nécessaire émet 200 kg de CO2e - et ce sans tenir compte de l'hébergement, des distances supplémentaires, etc.

Si nous comparons cet impact avec celui d’une conférence virtuelle de 4 heures, émettant seulement 240 g de CO2 (soit 830 fois moins !), il est clair que la vidéoconférence pourrait avoir un grand impact sur la protection du climat, et ce même en supprimant un voyage d’affaires sur 3. 


*https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/bureau/infographies/infographies



Autres news

Problème avec votre compte ?
vendredi 16 avril 2021